Arshia Cont - Intelligence artificielle musicale à l’ère de l’interaction homme-machine

14:00
Jeudi
5
Déc
2013
Organisé par : 
L’équipe "Keynotes" du LIG
Intervenant : 
Arshia Cont

Information détaillée : 

Arshia Cont est chercheur à l’Ircam et responsable de l’équipe-projet MuTant, un projet qui associe l’Ircam, le CNRS et l’Inria pour l’étude et le développement des processus synchrones et temps réel en informatique musicale. Il est l’auteur du logiciel Antescofo, lauréat du prix spécial du jury du magazine La recherche en 2011, et le prix des objets de la nouvelle France industrielle du ministère de redressement productif en 2013. Sa thèse, soutenue en 2008 conjointement à l’université de Californie à San Diego et à l’UPMC, est lauréate du prix Specif/Gilles Kahn décerné par l’Académie des sciences en 2009. Depuis 2012, il est directeur du département Interfaces recherche/création à l’Ircam qui met en place des voies nouvelles de médiation entre recherche scientifique et création artistique.

Il est également réalisateur en informatique musicale à l’Ircam, où il assure la création des œuvres de Marco Stroppa et Jonathan Harvey ainsi que la reprise et l’interprétation de divers répertoires instrumentaux pour dispositifs informatiques en temps réel.

"Réalisation technique : Djamel Hadji | Tous droits réservés"
Résumé : 

Des algorithmes capables de jouer et composer la musique ? Informatique musicale, ou l’art et science de calcul musicale est apparu dès la première apparition des machines de calcul (au 19ême siècle) et ordinateur capable d’en faire (1950s). Informatique musicale est aujourd’hui un champ de recherche à part entier à la croisée des sciences diverses (traitement du signal, acoustique, apprentissage artificiel, perception et cognition, etc.) et la pratique même de la musique (de la composition musicale, conception sonore vers sa performance sur scène).

Cet exposé a comme but d’explorer cette intersection permanente entre l’art et la science en informatique musicale, en traversant les différents champs de recherche que ça signifie et les différentes pratiques que ça engendre. Nous faisons une attention particulière au défi majeur d’aujourd’hui qui consiste à doter la machine d’une intelligence musicale, capable d’interagir avec les musiciens humains. Pour relever ce défi, il faudra concevoir des machines capables de percevoir (musicalement) le monde qui les entour, mais aussi de réagir en fonction de cette écoute à travers des actions qui s’adaptent à son environnement. Ce dernier volet sera une occasion de vous montrer le système Antescofo.