ACONIT - Histoire de l’informatique et du numérique à Grenoble

14:00
Jeudi
11
Juin
2015
Organisé par : 
Aconit
Intervenant : 
Christian Boitet, professeur à l'université Joseph Fourier de Grenoble
Équipes : 
Christian Boitet
La TA de 1950 à 1995 dans le monde et à Grenoble

Information détaillée : 

L'ACONIT a le plaisir de vous annoncer la prochaine séance du  Séminaire Grenoblois d’Histoire de l’Informatique et du Numérique 2015.

"parce que connaître le passé permet de comprendre aujourd’hui afin de construire demain"

Conférence - tout public - sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles

Par Christian Boitet,  professeur à l’Université Joseph Fourier
 
 

Le séminaire est ouvert à tous et les étudiants sont tout particulièrement invités. 
Entrée sur inscription gratuite.

Ce séminaire est enregistré en video-conférence  et sera disponible ensuite sur le site de l'ACONIT et celui de la MI2S.

enlightened  Vous pouvez suivre la conférence en direct

Résumé : 

     À travers les recherches du CETA - Centre d'Étude pour la Traduction Automatique, premier laboratoire propre du CNRS en informatique à Grenoble, créé et dirigé par Bernard Vauquois, professeur à l'UJF des années 50 à 1985, puis du GETA (URA,1971-1995) Grenoble a été un pôle majeur dans le domaine du TALN (traitement Automatique des Langue Naturelles) en France, avec des équipes pluridisciplinaires, en linguistique (modélisation, langues, traduction) et en informatique. Le GETA s'est concentré sur la TA (traduction automatique), tandis que 2 autres équipes issues du CETA se lançaient sur d'autres domaines du TALN.
     Christian Boitet nous présentera, dans un langage accessible, les "problèmes analysés, leur résolution et les limites de celles-ci",  traçant ainsi, une histoire du TALN, dans une recherche orientée vers la traduction automatique des langues naturelles.

Nous avons fait ensemble le choix de limiter la présentation à cette période 1950-1995, et une deuxième conférence au 4eme trimestre 2015 évoquera les choix d'orientation de recherche faits à l'issue de cette première période et l'évolution vers une traduction "assistée" par ordinateur avec apprentissage, pour éliminer certaines impasses rencontrées dans la réalisation de l'objectif de "tout automatique ».