Javier Espinosa - Coordination fiable de services de données à base de politiques actives

14:30
Lundi
28
Oct
2013
Organisé par : 
Javier Espinosa
Intervenant : 
Javier Espinosa
Équipes : 
Mots clés : 
Information détaillée : 

- Lieu de soutenance : Amphi E de l’ENSIMAG

- Lieu du pot de thèse : MJK rdc

  • Mme. Daniela GRIGORI Prof. Université Paris Dauphine (Rapporteur)
  • M. Mohand-Saïd HACID
 Prof. Université Claude Bernard Lyon 1 (Rapporteur)
  • M. Khalid BELHAJJAME
 M.C. Université Paris Dauphine (Examinateur)
  • M. Samir TATA
 Prof. TELECOM SudParis (Examinateur)
  • Mme. Christine COLLET
 Prof. Grenoble INP (Directrice de thèse)
  • Mme. Genoveva VARGAS-SOLAR
 C.R. CNRS (Co-encadrante de thèse)
  • M. José Luis ZECHINELLI-MARTINI
 Prof. Universidad de las Américas Puebla (Codirecteur de thèse)
Résumé : 

Nous proposons une approche pour ajouter des propriétés non-fonctionnelles (e.g., traitement d’exceptions, atomicité, sécurité, persistance) à des coordinations de services de données. L’approche est basée sur un Modèle de Politiques Actives (AP Model) pour représenter les coordinations de services et les propriétés non-fonctionnelles comme des types. Une coordination de services est vue comme un Workflow composé d’un ensemble ordonné d’activités. Chaque activité est en charge d’implanter un appel à l’opération d’un service de données. Nous utilisons le type Activité pour représenter le workflow et ses composants (c-à-d, les activités du WF et l’ordre entre eux). Une propriété non-fonctionnelle est représentée comme un ou plusieurs types de politiques actives (AP), où chaque politique est composé d’un ensemble de règles événement-condition-action qui implantent un aspect d’une propriété. Les instances des type du modèle (politique active et activité) peuvent être exécutées. Le type unité d’exécution représente ces instances dont l’exécution passe par des différents états. Lorsqu’une politique active est associée à une ou plusieurs unités d’exécution, les règles vérifient si l’unité d’exécution respecte la propriété non-fonctionnelle implantée en évaluant leurs conditions sur leurs états d’exécution. Lorsqu’une propriété n’est pas vérifiée, les règles exécutent leurs actions pour renforcer les propriétés en cours d’exécution.

Nous avons également proposé un moteur d’exécution de politiques actives capable d’exécuter un workflow orienté politiques actives modélisé en utilisant notre AP Model. Le moteur détermine comment les instances d’une AP, une règle et une activité interagissent entre elles pour ajouter des propriétés non-fonctionnelles à un workflow en cours d’exécution. Nous avons validé le modèle AP et le moteur d’exécution de politiques actives en définissant des types de politiques actives pour adresser le traitement d’exceptions, l’atomicité, le traitement d’états, la persistance et l’authentification. Ces types de politiques actives ont été utilisés pour implanter des applications à base de services fiables et pour intégrer les données fournies par des services de requêtes et des mashups.

Mots-clés : Services de données, Coordination de Services, Propriétés Non-Fonctionnelles, Programmation Orientée à Politiques Actives, Workflows, Règles Actives