Multilinguisation d’ontologies dans le cadre de la recherche d’information translingue dans des collections

14:00
Vendredi
6
Avr
2012
Organisé par : 

David Rouquet

Intervenant : 

David Rouquet

Équipes : 
Mots clés : 
Information détaillée : 
  • Date : le vendredi 6 avril à 14h, amphi. Vauquois (F018, UFRIM²AG, 60 rue de la Chimie, Campus de Grenoble).
  • Jury :
    • Marie-Christine Fauvet, PR Université Joseph Fourrier, Présidente
    • Liming Chen, PR École Centrale de Lyon, Rapporteur
    • Marc Dymetman, DR XRCE, Rapporteur
    • Christophe Roche, PR Université de Savoie, Rapporteur
    • Jérôme Euzenat, DR INRIA Montbonnot, Examinateur
    • Fabien Gandon, DR INRIA Sophia Antipolis, Examinateur
    • Christian Boitet, PR Université Joseph Fourrier, Directeur de thèse
    • Valérie Bellynck, MCF Université Joseph Fourrier, Co-Directeur de thèse
  • Pot de soutenance à la Brasserie de la Piscine (Le Canberra)
Résumé : 

Le Web est une source proliférante d’objets multimédia, décrits dans différentes langues natu- relles. Afin d’utiliser les techniques du Web sémantique pour la recherche de tels objets (images, vidéos, etc.), nous proposons une méthode d’extraction de contenu dans des collections de textes multilingues, paramétrée par une ou plusieurs ontologies. Le processus d’extraction est utilisé pour indexer les objets multimédia à partir de leur contenu textuel, ainsi que pour construire des requêtes formelles à partir d’énoncés spontanés. Il est basé sur une annotation interlingue des textes, conservant les ambiguïtés de segmentation et la polysémie dans des graphes. Cette première étape permet l’utilisation de processus de désambiguïsation “factorisés” au niveau d’un lexique pivot (de lexèmes interlingues). Le passage d’une ontologie en paramètre du système se fait en l’alignant de façon automatique avec le lexique interlingue. Il est ainsi possible d’utiliser des ontologies qui n’ont pas été conçues pour une utilisation multilingue, et aussi d’ajouter ou d’étendre l’ensemble des langues et leurs couvertures lexicales sans modifier les ontologies. Un démonstrateur pour la recherche multilingue d’images, développé pour le projet ANR OMNIA, a permis de concrétiser les approches proposées. Le passage à l’échelle et la qualité des annotations produites ont ainsi pu être évalués.