Nazim Abdeddaïm - Analyse des performances d’un réseau de capteurs exploitant le standard IEEE 802.15.4

14:30
Vendredi
5
Oct
2012
Organisé par : 

Nazim Abdeddaïm

Intervenant : 

Nazim Abdeddaïm

Équipes : 

Information détaillée : 

Lieu de soutenance : salle 129 au CNAM, 01 rue de la Piscine, Domaine universitaire, 38402 Saint Martin d’Hères.

Pot de thèse :Vous êtes également conviés au pot qui suivra et qui aura salle D102 à l’ENSIMAG, 681 rue de la passerelle, Domaine universitaire, 38402 Saint Martin d’Hères.

Membres du jury :

  • Mme. Nathalie Mitton, INRIA Lille, Rapporteur
  • M. André-Luc Beylot, ENSEEIHT Toulouse, Rapporteur
  • M. Vivien Quéma, Grenoble INP / ENSIMAG, Président
  • M. Franck Rousseau, Grenoble INP / ENSIMAG, Examinateur
  • M. Andrzej Duda, Grenoble INP / ENSIMAG, Directeur de thèse
  • M. Fabrice Theoleyre, CNRS / LSIIT, Université de Strasbourg , Co-directeur de thèse
Résumé : 

Les réseaux de capteurs suscitent un engouement croissant du fait du grand nombre d’applications mais également des défis inhérents à ce genre de réseaux. Le standard IEEE 802.15.4 a été proposé afin de standardiser les couches physique et MAC. Dans ce travail nous avons dans un premier temps proposé une variante multi-canal pour le standard 802.15.4 permettant de résoudre le problème de collisions de supertrames. Pour cela nous proposons de construire un réseau en arbre avec la particularité que chaque cellule du réseau utilise un canal différent permettant ainsi une réduction conséquente des interférences et augmentant la capacité du réseau. Nous avons également introduit un nouveau mécanisme de construction de topologie, d’allocation de canal et d’ordonnancement de supertrames nécessaire au bon fonctionnement d’une telle solution. Dans un deuxième temps nous avons analysé l’impact des différents paramètres de la méthode d’accès du standard. Nous avons mis en exergue les faiblesses de la méthode d’accès dont les performances baissent drastiquement pour des réseaux trop importants. Partant de ce constat, nous avons proposé des mécanismes d’auto-adaptation pour la méthode d’accès du standard. Ces derniers permettent d’adapter dynamiquement la taille des fenêtres de contention en fonction des conditions de trafic observées sur le canal. Le calcul des valeurs optimales est exécuté par chaque coordinateur pour résoudre le problème de surdité. Ces mécanismes sont distribués et convergent rapidement même en cas de trafic en rafales.