Xavier Etchevers - Déploiement d’applications patrimoniales en environnements de type informatique dans le nuage

14:00
Mercredi
12
Déc
2012
Organisé par : 

Xavier Etchevers

Intervenant : 

Xavier Etchevers - Doctorant LIG / Orange Labs

Équipes : 
Information détaillée : 

Jury :

  • Mme Françoise BAUDE, Professeur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, Rapporteur
  • M. Daniel HAGIMONT, Professeur à l’Institut National Polytechnique de Toulouse,Rapporteur
  • M. Frédéric DESPREZ, Directeur de Recherche à l’INRIA, Examinateur
  • M. Jean-Marc MENAUD, Maître Assistant à l’Ecole des Mines de Nantes, Examinateur
  • M. Noël DE PALMA, Professeur à l’Université Joseph Fourier (Grenoble), Directeur
  • Mme Fabienne BOYER, Maître de Conférences à l’Université Joseph Fourier (Grenoble),Co-encadrante
  • M. Thierry COUPAYE, Directeur de Recherche chez Orange Labs (Meylan), Co-encadrant
Résumé : 

L’informatique dans le nuage a pour principal objectif de rationaliser les coûts d’acquisition, de mise en oeuvre et d’exploitation des applications. Pour cela, une application est décomposée en un ensemble de ressources matérielles et logicielles virtualisées. De plus, elle fait l’objet d’une administration autonome visant à adapter son comportement aux changements dynamiques qui affectent son environnement d’exécution. Cette administration est qualifiée de gestion du cycle de vie de l’application (Application Life-cycle Management ou ALM). Dans le contexte de l’informatique dans le nuage, l’ALM est à l’origine d’un marché en pleine expansion et encore immature, qui voit se multiplier le nombre d’offres affichant d’importants gains de productivité.

Cependant, toutes ces solutions se heurtent à une limitation majeure : l’existence d’une dualité entre le niveau d’autonomie qu’elles proposent et le spectre des applications prises en charge. Fort de ce constat, ces travaux de doctorat ont visé à démontrer le caractère artificiel de cette dualité, en se focalisant sur les aspects relatifs à la gestion du déploiement initial des applications. Ainsi, les principales contributions de cette thèse sont regroupées au sein d’une plate-forme appelée VAMP (Virtual Applications Management Platform) capable d’assurer le déploiement autonome, générique et fiable de toute application patrimoniale répartie dans un environnement de type informatique dans le nuage. Il s’agit :

– d’un modèle à base de composants permettant de décrire les éléments qui constituent une application et leur projection sur l’infrastructure d’exécution ainsi que les dépendances qui les lient au sein de l’architecture applicative ;

– d’un protocole asynchrone, réparti et fiable d’auto-configuration et d’auto-activation de l’application ;

– de mécanismes visant à fiabiliser le système VAMP lui-même.

Outre l’implémentation de la solution elle-même, les parties critiques liées à la mise en oeuvre de VAMP ont fait l’objet d’une vérification formelle. De plus, une phase de validation au travers de différents contextes applicatifs réels a visé à démontrer le caractère générique de la proposition.