Eric Céret - Flexibilité des processus de développement à la conception et à l’exécution : application à la plasticité des Interfaces Homme-Machine

13:00
Vendredi
4
Jui
2014
Organisé par : 

Eric Céret

Intervenant : 

Eric Céret

Équipes : 
Information détaillée : 

Soutenance de Eric Céret

Le jury sera composé de :

  • Présidente : Mme Sylvie Pesty, Professeur à l’Université Joseph Fourier
  • Rapporteur : Mr Jean Vanderdonckt, Professeur à l’Université Catholique de Louvain
  • Rapporteur : Mr Oscar Pastor, Professeur à l’Université Polytechnique de Valencia
  • Examinatrice : Mme Corine Cauvet, Professeur à Aix-Marseille Université
  • Examinateur : Mr Philippe Renevier-Gonin, Maître de Conférences à l’Université de Nice Sophia-Antipolis
  • Directrice de thèse : Mme Sophie Dupuy-Chessa, Maître de Conférences HDR à l’Université Pierre Mendès-France
  • Co-directrice de thèse : Mme Gaëlle Calvary, Professeur à Grenoble INP
  • Résumé : 

    La diversité des dispositifs et les exigences des utilisateurs en termes de disponibilité et de continuité de service complexifient l’ingénierie de l’interaction homme-machine : il devient nécessaire de créer des IHM douées d’adaptation dynamique à leur contexte d’usage. L’ingénierie de ces IHM, dites plastiques, peut suivre une approche dirigée par les modèles mais ces approches sont encore peu pratiquées et souffrent d’un coût d’apprentissage important. Il est donc impératif d’accompagner les concepteurs et développeurs par un guidage, mais ce guidage doit être suffisamment flexible pour intégrer des compétences variées et des pratiques diverses en constante évolution.

    L’ingénierie des méthodes de développement logiciel s’est depuis longtemps préoccupée de la flexibilité des modèles de processus pendant leur conception, mais très peu de travaux se sont préoccupés de la flexibilité à l’exécution. Pourtant, plusieurs études montrent que les concepteurs et les développeurs, qui sont les principaux utilisateurs des méthodes, en expriment le besoin. Ils souhaitent par exemple disposer de modèles de processus exprimés dans les langages qu’ils maîtrisent, qui les laissent maîtres des choix de conception ou de réalisation et les aident dans l’apprentissage de la démarche. La flexibilité des modèles de processus à l’exécution, telle que nous la proposons, permet de répondre à ces attentes et ouvre donc la possibilité de fournir un guidage adéquat pour le développement d’IHM plastiques.

    Nous nous sommes focalisés dans un premier temps sur la conceptualisation de la propriété de flexibilité. Cette étude nous a conduits à proposer une taxonomie des modèles de processus, Promote, qui définit et gradue la flexibilité selon six dimensions. Nous avons ensuite transcrit cette définition de la flexibilité dans un métamodèle de processus flexible, M2Flex, et l’avons implémenté dans deux outils : D2Flex (D pour Design time), un outil collaboratif de conception de modèles de processus, et R2Flex (R pour Runtime), un environnement d’exécution des modèles définis dans D2Flex. Nous avons appliqué notre approche aux modèles de processus de développement d’IHM plastiques en rendant flexible la méthode UsiXML. L’environnement logiciel est en maturation technologique pour un transfert vers l’industrie. Ces différentes contributions ont fait l’objet de validations, en particulier auprès de concepteurs novices, en ingénierie de l’interaction homme-machine et des systèmes d’information.