Etienne Gandrille - Adaptation autonomique d’applications pervasives dirigée par les architectures

10:00
Vendredi
12
Déc
2014
Organisé par : 
Etienne Gandrille
Intervenant : 
Etienne Gandrille
Équipes : 
Information détaillée : 

Jury :

  •  Pr. David R.C. Hill,
    Professeur à l’Université Blaise Pascal, rapporteur
  •  Pr. Lionel Seinturier,
    Professeur à l’Université de Lille I, rapporteur
  •  Dr. Mikael Desertot,
    Maître de conférences à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, examinateur
  •  Pr. Ioannis Parissis,
    Professeur à Grenoble INP, examinateur
  •  Dr. Catherine Hamon,
    Ingénieur de recherche à Orange Labs, coencadrante de thèse
  •  Dr. Stéphanie Chollet,
    Maître de conférences à Grenoble INP, coencadrante de thèse
  •  Pr. Philippe Lalanda,
    Professeur à l’Université Joseph Fourier, directeur de thèse
 
© UMS MI2S / Djamel Hadji
Résumé : 

La problématique d’adaptation autonomique prend de plus en plus d’importance dans l’administration des applications modernes, notamment pervasives. En effet, la composition entre les différentes ressources de l’application (dispositifs physiques, services et applications tierces) doit souvent être dynamique, et s’adapter automatiquement et rapidement aux évolutions du contexte d’exécution. Pour cela, les composants orientés services offrent un support à l'adaptation au niveau architectural. Cependant, ils ne permettent pas d'exprimer l'ensemble des contraintes de conception qui doivent être garanties lors de l'exécution du système.

 
Pour lever cette limite, cette thèse a modélisé les architectures de conception, de déploiement et de l'exécution. De plus, elle a établi des liens entre celle-ci et proposé des algorithmes afin de vérifier la validité d'une architecture de l'exécution par rapport à son architecture de conception. Cela nous a conduits à considérer de près le cycle de vie des composants et à définir un ensemble de concepts afin de les faire participer à des architectures supportant la variabilité. Notons que cette formalisation peut être exploitée aussi bien par un administrateur humain, que par un gestionnaire autonomique qui voit ainsi sa base de connaissances augmentée et structurée.
 
L'implantation a donné lieu à la réalisation d'une base de connaissance, mise à disposition d'un atelier (Cilia IDE) de conception, déploiement et supervision d'applications dynamiques, ainsi que d'un gestionnaire autonomique capable de modifier la structure d'une application pervasive.
 
Cette thèse a été validée à l'aide d'une application pervasive nommée «Actimétrie», développée dans le cadre du projet FUI MEDICAL.