Leon-Constantin Fopa - Mise en contexte des traces d'exécution pour une analyse en niveaux d'abstraction

14:00
Mardi
23
Juin
2015
Lieu : 
Organisé par : 
Leon-Constantin Fopa
Intervenant : 
Leon-Constantin Fopa
Équipes : 
Information détaillée : 

 

Jury :

 

  •    M. François Goasdoué, Professeur à l'Université de Rennes, rapporteur
  •    M. Pierre Boulet, Professeur à l'Université de Lille, rapporteur
  •    Mme. Nadine Cullot, Professeur à l'Université Bourgogne, examinatrice
  •    Mme. Marie-Odile Cordier, Professeur émérite à l'Université de Rennes, examinatrice
  •    M. Jean-françois Méhaut, Professeur à l'Université de Grenoble, directeur de thèse
  •    M. Maurice Tchuenté, Professeur à l'Université de Yaoundé 1, co-directeur de thèse
  •    M. Fabrice Jouanot, Maitre de conférence à l'Université de Grenoble, encadrant
  •    M. Alexandre Termier, Professeur à l'Université de Rennes, co-encadrant
Résumé : 

Les techniques d'analyse et de débogage d'applications sont de plus en plus mises à mal dans les systèmes modernes. En particulier dans les systèmes basés sur des composants embarqués multiprocesseurs (ou MPSoc) qui composent aujourd'hui la plupart de nos dispositifs quotidiens. Le recours à des traces d'exécution devient incontournable pour appliquer une analyse fine de tels systèmes et d'en identifier les comportements divergents. Même si la trace représente une source d'information riche mise à disposition du développeur pour travailler, les informations pertinentes à l'analyse se retrouvent noyées dans la masse et sont difficilement utilisables sans une expertise de haut niveau. Des outils dédiés à l'exploitation des traces deviennent nécessaires. Cependant les outils existants prennent rarement en compte les aspects métiers spécifiques à l'application afin d'optimiser le travail d'analyse. 

Dans cette thèse, nous proposons une approche qui permet au développeur de représenter, manipuler et interroger une trace d'exécution en se basant sur des concepts liés à ses propres connaissances métier. Notre approche consiste en l'utilisation d'une ontologie pour modéliser et interroger les concepts métier dans une trace, et l'utilisation d'un moteur d'inférence pour raisonner sur ces concepts métier. Concrètement, nous proposons VIDECOM l'ontologie du domaine de l'analyse des traces d'exécution des applications embarquées multimédia sur MPSoC. Nous nous intéressons ensuite au passage à l'échelle de l'exploitation de cette ontologie pour l'analyse des traces de grandes tailles. Ainsi, nous faisons une étude comparative des différents systèmes de gestion des ontologies pour déterminer l'architecture la plus adaptée aux traces de très grande taille au sein de notre ontologie VIDECOM. Nous proposons également un moteur d'inférence qui adresse les défis que pose le raisonnement sur les concepts métier, à savoir l'inférence de l'ordre temporel entre les concepts métier dans la trace et la terminaison du processus de génération de nouvelles connaissances métier. Enfin, nous illustrons la mise en pratique de l'utilisation de l'ontologie VIDECOM dans le cadre du projet SoC-Trace pour l'analyse des traces d'exécution réelles sur MPSoC.