Nathalie Brasset - les décisions didactiques d’un enseignant dans un EIAH, étude de facteurs de type histoire didactique

09:30
Vendredi
1
Déc
2017
Organisé par : 
Nathalie Brasset
Intervenant : 
Nathalie Brasset
Équipes : 
Information détaillée : 

 

Lieu de soutenance :

amphithéâtre A010-Esclangon
Grenoble INP – Ampère (ex ENSE3 ) 
11 rue des Mathématiques 
38400 Saint Martin d’Hères 

 

Jury :

  • Mme Teressa Assude, professeure des universités, Université d’Aix-Marseille, rapporteur
  • M. Hamid Chaachoua, professeur des universités, Université Grenoble-Alpes, directeur de thèse
  • Mme Lalina Coulange, professeure des universités, Université de Bordeaux, rapporteur
  • M. Frédérick  Tempier, maître de conférences, Université de Cergy-Pontoise, examinateur
  • Mme Jana Traglova, maître de conférences, Université de Lyon, examinatrice

 

Résumé : 

Ce travail de thèse porte sur les micro-décisions (Comiti, Grenier & Margolinas, 1995) c’est-à-dire les décisions didactiques de l’enseignant en classe, l’objectif est de contribuer au développement d’un système informatique capable d’accompagner l’enseignant dans ses prises de décisions.
Nous avons choisi d’étudier ces décisions en entrant par un savoir : la numération en cycle 2 (Tempier, 2013). Le cadre théorique retenu pour la description de ce savoir est la Théorie Anthropologique du Didactique (Chevallard, 1998) plus spécifiquement une version implémentable : T4TEL (Chaachoua, Ferraton, & Desmoulins, 2013), (Chaachoua & Bessot, 2016).
Afin de modéliser l’activité du professeur au sein d’une situation didactique et de prendre en compte ses activités en dehors de cette situation nous utilisons la structuration du milieu (Margolinas, 2004). Les micro-décisions de l’enseignant sont ainsi étudiées en rapport avec son projet d’enseignement, ses observations de l’activité des élèves, ses connaissances de type épistémiques et de type histoire didactique.
Notre méthode de recherche est une ingénierie didactique dont la spécificité est d’impliquer des enseignants dans les phases d’analyse et de conception. Dans le cadre de cette ingénierie nous avons conçu : (1) une simulation du matériel de numération «  bûchettes » : « SimBûchettes » ; (2) une base d’exercice pour « SimBûchettes » et (3) un dispositif expérimental. Ce dispositif expérimental est composé d’un outil de simulation côté élève dont les fondements sont didactiques  - « Simbûchettes » -  et  d’un outil d’orchestration qui permet à l’enseignant de consulter et d’organiser l’activité des élèves en temps réel - instanciation du Framework Chao (Wang, 2016) à « Simbûchettes »  -. Via notre dispositif nous avons accès aux actions de l’enseignant sachant les informations consultées concernant la production de l’élève et pouvons inférer sur ses micro-décisions.
Ce dispositif nous a permis d’observer les décisions didactiques d’un enseignant d’une classe de CE1 pendant une année scolaire et d’affiner ainsi notre modèle des micro-décisions de l’enseignant.