Thomas Vincent - Interaction en Réalité Augmentée sur dispositif mobile : Relations Spatiales

13:30
Jeudi
2
Oct
2014
Organisé par : 

Thomas Vincent

Intervenant : 

Thomas Vincent

Équipes : 
Information détaillée : 

Jury :

  • M. Stéphane HUOT, INRIA Lille, Rapporteur
  • M. Matt JONES, Swansea University, Rapporteur
  • M. Emmanuel DUBOIS, Université de Toulouse, Examinateur
  • M. Hartmut SEICHTER, Fachhochschule Schmalkalden, Examinateur
  • M. Tewfik MEFTAH, Schneider Electric, Examinateur
  • Mme Laurence NIGAY, Université Joseph Fourier - Grenoble 1, Directeur de thèse
  • M. Takeshi KURATA, AIST, Tsukuba University, Co-Directeur de thèse
 
Résumé : 
Nous nous intéressons à l’interaction dans le contexte de la Réalité Augmentée sur dispositifs mobiles. Le dispositif mobile est utilisé comme une lentille magique qui ’augmente’ la perception de l’environnement physique avec du contenu numérique. Nous nous sommes particulièrement intéressés aux relations spatiales entre le contenu affiché à l’écran et l’environnement physique. En effet la combinaison des environnements physique et numérique repose sur ces relations spatiales, comme l’adaptation de l’augmentation numérique en fonction de la localisation de l’utilisateur.
 
Cependant, ces relations spatiales définissent aussi des contraintes pour l’interaction. Par exemple l’effet des tremblements naturels de la main rend instable la vidéo affichée sur l’écran du dispositif mobile et par conséquent a un impact direct sur la précision d’interaction. La question est alors, comment peut-on relâcher ces contraintes spatiales pour améliorer l’interaction sans pour autant casser la co-localisation physique-numérique.
 
Pour adresser cette problématique, nous avons tout d'abord établi un espace de conception décrivant le contenu affiché à l’écran dans le contexte de la Réalité Augmentée sur dispositifs mobiles. Cet espace conceptuel met en exergue les relations spatiales entre les différents repères des composants le structurant. Cet espace permet d’étudier la conception de techniques d’interaction dans le contexte de la Réalité Augmentée sur dispositifs mobiles.
 
Nous avons ensuite conçu des techniques de pointage améliorant la précision du pointage en Réalité Augmentée sur supports mobiles. Ces techniques de pointage ont été évaluées lors d’expériences utilisateur.
 
Enfin, dans le cadre d'un projet en partenariat AIST-Tuskuba, Schneider France et Schneider Japon dans lequel s’inscrit cette thèse, nous avons développé une boîte à outils pour le développement d’applications de Réalité Augmentée sur dispositifs mobiles. Cette boîte à outils a été utilisée pour développer plusieurs démonstrateurs.