Fatemeh Movahedian - ISEACAP : une méthode participative gamifiée pour mieux comprendre les routines organisationnelles liées à la capacité d’absorption

13:30
Mercredi
25
Sep
2019
Organisé par : 
Fatemeh Movahedian
Intervenant : 
Fatemeh Movahedian
Équipes : 
Information détaillée : 

 

Le jury est composé de :

  • Mme. Carine Dominguez-Pery, professeure, Université Grenoble Alpes, directrice de thèse
  • Mme. Agnès Front, professeure, Université Grenoble Alpes, co-directrice de thèse
  • M. Imed Boughzala, professeur, Institut Mines-Télécom Business School, rapporteur
  • M. Camille Salinesi, professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, rapporteur
  • M. Mehran Ebrahimi, professeur, Université du Québec à Montréal, examinateur
  • Mme. Nathalie Fabbe-Costes, professeur, Aix-Marseille Université, examinatrice
  • Mme. Camille Rosenthal-Sabroux, professeur, Université Paris Dauphine, examinatrice

 

Résumé : 

 

Les PME (Petites et Moyennes Entreprises), dont les ressources sont limitées, prennent de plus en plus part à des réseaux collaboratifs. En effet, ces derniers leur permettent d'accéder à des connaissances complémentaires nécessaires pour mener à bien leurs projets innovants. Pour y parvenir, les PME doivent déployer leur capacité d’absorption (ACAP), c’est-à-dire leur capacité à acquérir, assimiler, transformer et appliquer la connaissance externe. Ces capacités, déployées de façon individuelle et collective, prennent la forme de différentes pratiques appelées routines lorsqu’elles sont répétées et acceptées collectivement. Or, les différentes dimensions de ces routines sont encore peu connues.
L’objet de cette thèse interdisciplinaire en sciences de gestion et en sciences informatique (ingénierie des méthodes) est de : (i) proposer la méthode participative ISEACAP (Identification, Simulation, Evaluation et Amélioration de la Capacité d’Absorption) intégrant des techniques de gamification (ii) modéliser et décrire finement les connaissances mobilisées ainsi que les routines d’absorption associées, en sein de projets innovants, en détaillant les pratiques de chacune des dimensions de l’ACAP (acquisition, assimilation, transformation, application) (iii) mettre en évidence le rôle des animateurs d’ISEACAP pour favoriser la réflexivité des acteurs sur leurs routines d’ACAP (iv) décrire les phases d’ISEACAP qui facilitent l’apprentissage des acteurs dans leurs routines d’ACAP.
La méthodologie suivie pendant cette thèse a consisté en une analyse qualitative des données collectées sous la forme d’entretiens semi-directifs et des expérimentations conduites par ISEACAP. A la suite des entretiens et des séances d’expérimentation réalisées en France et en Angleterre avec des praticiens, dans différents secteurs d’activité, deux études de cas ont été développées dans les secteurs du textile et de l’alimentaire. Les données collectées à l’issue des études de cas ont été codées sous la forme d’une analyse thématique. Les contributions en ingénierie des méthodes consistent dans la proposition et la formalisation de la méthode ISEACAP. En sciences de gestion, la thèse contribue à mieux comprendre les routines d’ACAP.