8 Décembre 2020
Fuzzy4U : un moteur d’adaptation en logique floue pour l'accessibilité des IHM
Avec la diffusion massive de l’utilisation d’Internet et de l’outil informatique en général, l’accessibilité des interfaces utilisateur est un besoin toujours plus prégnant. La facilité d’utilisation des dispositifs informatiques est en effet un point critique pour en favoriser l’adoption. Ainsi, les difficultés vécues par certains utilisateurs, tels que les personnes âgées ou en situation de difficultés neurocognitive, posent de façon plus aiguë la question de l'accessibilité. De nombreux travaux se sont penchés sur ce sujet afin de définir des recommandations d’accessibilité génériques ou situationnelles. Une approche possible est d’adapter les interfaces au contexte d’usage. Cependant, des difficultés demeurent, notamment liées à la complexité des contextes d’usage possibles, entrainant une multiplicité des caractéristiques à prendre en compte, une imprécision des valeurs attribuées à ces caractéristiques et la combinaison de multiples règles d’adaptation. Nous abordons ces trois verrous au travers de la question de recherche suivante : comment améliorer l’accessibilité des IHM par le biais d’interfaces adaptatives en prenant en compte la multiplicité des caractéristiques du contexte, l’imprécision des valeurs de contexte ainsi que la complexité et la combinaison des règles ?

En nous appuyant sur une architecture générique d’adaptation, nous proposons un moteur d’adaptation dynamique basé sur la logique floue, utilisé pour implémenter les préconisations en accessibilité. Nous montrons comment la logique floue permet de gérer les trois verrous identifiés au travers d’un prototype. Nous mettrons en avant ces avantages par rapport à une approche classique en logique booléenne. Afin de valider ces avantages, nous avons mené une analyse comparative entre les 2 types de règles (logiques floue et binaire) de manière théorique et avec une évaluation auprès d’experts. Les résultats valident l’intérêt de la logique floue pour l’adaptation des interfaces à des fins d’accessibilité.
Mis à jour le 13 décembre 2020